Actualités

OFFENSIVE MILITAIRE TURQUE DANS LE NORD-ESTSYRIEN

Commission des affaires étrangères10/10/19

Christian Hutin et les membres de la Commission des affaires étrangères sont unanimes pour condamner l'offensive militaire turque.

COMMUNIQUÉ DE LA COMMISSION DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE

Condamnation unanime de la commission des Affaires étrangères de l'offensive militaire turque dans le nord-est syrien.

Marielle de SARNEZ, présidente de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale et l'ensemble des membres et des groupes politiques de la commission condamnent fermement l'offensive militaire turque qui se déroule actuellement dans le nord-est syrien et appellent à une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, de toute urgence, sur cette question.

La présidente de la commission a eu un entretien, ce matin, avec Ilham AHMED, présidente du comité exécutif et Madjoleen HASSAN adjointe auprès de la co-présidence du Conseil de la Syrie démocratique. Elle a souhaité, lors de cet entretien, rappeler solennellement l'indéfectible soutien de notre commission aux Forces démocratiques syriennes (FDS), dont les Kurdes, dans la droite ligne de la position exprimée par le Président de la République, en avril 2019.

Au cours de cette entrevue, Marielle de Sarnez a tenu à rendre hommage, au nom de la commission, au lourd tribut payé par les FDS engagées en première ligne dans le combat contre Daech aux côtés de la coalition internationale et donc de la France.

La Turquie, membre de la coalition globale contre Daech et membre de l'OTAN, doit immédiatement renoncer à cette offensive qui menace la solidarité internationale et la sécurité collective. Face à Daech, nous devons agir comme des partenaires unis et responsables.

Déstabiliser le nord‑est syrien constitue une triple faute : morale vis‑à‑vis de nos alliés des FDS qui ont joué un rôle clé pour permettre la défaite territoriale de Daech en Syrie, politique en entretenant un risque d'escalade le long de la frontière syro-turque et sécuritaire puisqu'il est impératif que les combattants terroristes actuellement détenus dans cette zone ne puissent s'évader et renforcer les rangs de Daech.