Actualités

Chevènement : « La République française n'accepte pas le multiculturalisme »

Divers25/03/19

nvité de « Salut les Terriens ! » ce samedi, l'ex-ministre revient sur la crise des Gilets jaunes et le problème sécuritaire de la France.

À l'occasion de la sortie de son nouveau livre, Passion de la France, aux éditions Robert Laffont, Jean-Pierre Chevènement est l'invité des Terriens du samedi ! sur C8. Interrogé par Thierry Ardisson sur la crise des Gilets jaunes qui secoue la France depuis plusieurs mois, l'ancien ministre regrette que la dimension européenne et internationale n'apparaisse presque jamais dans les débats. Pour lui, c'est pourtant l'élément central qu'il ne faut surtout pas oublier.

 

À 80 ans, Jean-Pierre Chevènement a un avis bien tranché sur les problèmes qui touchent le pays. « Je pense que la France n'est pas dans le coma, elle traverse une crise. Le problème sécuritaire doit être résolu », a-t-il déclaré sur le plateau de C8, avant d'aborder la question du grand débat. « Le président Macron doit donner des réponses. Mais il ne va pas donner en quelques mois des réponses à un problème qui s'est créé au fil des décennies. Donc, la bonne réponse, c'est de changer de politique, mais, en même temps, garder à l'esprit que les résultats ne vont pas tomber comme par miracle. Ça va être un long travail qu'il faut entreprendre. »

Kaaris et Booba dos à dos

Républicain né, l'homme politique constate que « la conception de la citoyenneté n'est pas la même » entre la République française et les monarchies de l'Europe du Nord. « Beaucoup de ces pays acceptent le multiculturalisme, la coexistence de communautés séparées et égales. Or, en France, nous n'acceptons pas ce modèle. Nous sommes une République de citoyens. C'est cela qu'il faut refaire. »