Actualités

Communiqué Amiante

Groupes d'études09/01/19

 Je ne peux que m'associer à la nouvelle démarche engagée par l'ARDEVA afin d'aboutir à un procès pénal de l'amiante. Il est inconcevable qu'il ne puisse pas être établi de responsabilité quant à cette catastrophe sanitaire qui fait 3000 morts par an.
Aujourd'hui, les estimations sont de l'ordre de 100 à 150 000 morts dans notre pays.
Personne ne peut accepter qu'une telle tragédie ne puisse faire l'objet d'une sanction et que les responsabilités ne soient pas clairement établies.
Une telle situation est incompréhensible pour les victimes et leurs familles.