Actualités

Il faut répondre aux attentes populaires par une politique républicaine des flux migratoires

Divers24/10/18

Pour la sixième fois depuis mai dernier, les forces de police ont procédé à l'évacuation du camp de réfugiés à Grande-Synthe. Il est dommage que le Gouvernement n'ait pas jugé utile d'informer en temps et en heure le député de la circonscription dont chacun sait qu'il est au coeur du débat et de la réflexion sur le sujet (invitation reçue par courriel ce matin à 10h38) , de cette visite ministérielle.Cette fois-ci ce sont 1800 personnes qui seront mises à l'abri. Beaucoup de femmes et d'enfants essayant désespéremment de passer en Grande-Bretagne. Cette répétition, illustre jusqu'à la caricature les difficultés sans cesse croissantes auquel le littoral dunkerquois est maintenant confronté et les handicaps que cela représente et auxquels nous devons répondre.


Nous sommes désormais plus impacté par la crise migratoire que Calais et il nous faut faire la liste de ces difficultés. Elles vont des accords du Touquet en passant par le BREXIT sans oublier les risques liés à la déambulation des migrants le long de l'A16 qui n'est plus éclairée et des dangers que cela représente...à cela s'ajoutent, il faut le dire les tensions qui existent bel et bien avec une partie de nos concitoyens directement confrontés à cette situation. Les derniers incidents de la piscine Georges Guynemer à Saint-Pol-sur-Mer en sont l'illustration. Bon nombre de Dunkerquois nacceptent plus cette "politique de l'autruche" car ils ont le sentiment d'être abandonnés face aux dérèglements du monde alors qu'is ont déjà bien du mal à s'en sortir.  Il faut sortir du déni et nous adresser directement à nos concitoyens qui s'interrogent et parfois ont peur face à une situation dont il ont le sentiment que la maîtrise nous échappe alors que dans le même temps, les actes de générosité, de solidarité ne cessent de se multiplier.

 

 
On ne luttera pas contre l\'avancée de l\'extrême droite chez nous, dans le pays et dans toute l\'Europe en mettant en œuvre les recettes qu\'elle préconise. Ce n\'est pas par la fermeture des frontières, l\'immigration zéro, l\'exaltation des racines chrétiennes de l\'Europe qu\'on pourra la contenir. Mais c\'est en répondant aux attentes populaires par une politique républicaine des flux migratoires : accueil sans condition et sans limite des bénéficiaires de l\'asile politique ; mais accueil des migrants économiques dans la stricte limite de nos capacités d\'emploi, de logement, d\'équipements publics. Et respect de nos lois, de nos us et coutumes, et surtout du principe de laïcité. Chacun comprend que les défis des populations d\'Afrique, du Proche et du Moyen-Orient, ne seront pas relevés par l\'exil avec toutes les souffrances qu'il occasione, mais par le développement : il serait temps de ne plus s\'en tenir aux invocations mais de mettre le co-développement à l\'ordre du jour d\'une Eurafrique solidaire.

 

Christian HUTIN

 

Député du Nord

 

Membre de la commission des Affaires étrangères